Parmi les peintres et artistes de nos villages....

La Fédération Départementale est propriétaire d'une collection de tableaux de peintres ou d'artistes de nos villages.

 

Un petit historique avant de vous raconter la formidable aventure de ce vagabondage artistique. 

 

Jean-marie Alverny fut animateur du FR Nucourt en 1968, coordonnateur départemental de la FDFR en 1972, ancien administrateur national, puis Président de la FDFR/95 après Mrs GERNIGON et CLAUDEL, jusqu'en 2002.

 
 Les tableaux mis en valeur aujourd'hui proviennent des achats successifs réalisés par la fédération des FR, à l'issue des nombreux salons de peinture qui ont été organisés pendant une petite quinzaine d'année. L'argent investi dans ces acquisitions provenait en totalité de la vente des catalogues d'expositions et des tombolas durant ces expositions.

Il n'était pas rare que certains peintres offrent un ou plusieurs tableaux tout au long de ces années.

 

Ainsi, les différents Conseils d'Administration, qui se sont succédé au fil des années, ont veillé à conserver cette trace d'une aventure extraordinaire en même temps qu'historique et valorisante pour les peintres. Il s'est ainsi constitué d'année en année un petit patrimoine départemental de souvenirs, visuels et humains,  des artistes du Val d'Oise qui participaient à l'exposition. 

L'idée d'un salon annuel est partie de Cormeilles en Vexin ou a eu lieu la première exposition. Ce Foyer rural comptait parmi ses adhérents plusieurs peintres locaux, dont Daniel Desplanches, et Aline Leconte. Albert Maury le très actif président du FR, administrateur Fédéral, souhaita l'aide de la fédération, et ce fut le  début de l'aventure.

 

Sans aucune expérience, à cette époque seules les grandes villes ou associations spécialisées organisaient localement ce type d'exposition  pour des peintres plus ou moins confirmés. La réflexion amena à penser que cette activité picturale, individuelle, était pratiquée par des personnes qui n'exposaient pas, souvent par modestie, ou n'avaient pas cette possibilité.  

Alors pour inciter les gens à montrer leur oeuvres et à se confronter ou découvrir différentes techniques, pour susciter aussi peut-être des vocations, ou encore favoriser la création d'ateliers dans les FR.

Il fût décidé de porter cette activité culturelle vers des lieux à chaque fois différents et de lui donner le nom de salon de peinture des Foyers Ruraux (et non salon artistique) .

 

Au fil des ans le salon a grandi jusqu'à dépasser la centaine de peintres. Il était très couru par les artistes; on en parlait dans le département. Des peintres plus ou moins renommés y participaient et acceptaient l'accrochage avec des peintres moins confirmés.

La spécificité du salon était qu'il n'y avait pas de sélection et que l'accrochage était gratuit.

Quelquefois un salon parallèle local s'organisait pour les  enfants. A un certain moment il fût nécessaire de limiter la taille et le nombre de tableaux par participant.


Une autre caractéristique de ce salon est que les organisateurs ont voulu que chaque peintre emporte avec lui un souvenir de ce salon annuel. Au début ce furent des médailles souvenirs. Puis Daniel Desplanches en relation avec une céramiste eut l'idée de faire confectionner une palette de peintre, et cette récompense évolua vers l'idée de création par Véronique Dornier, santonnière de Provence, amie de Daniel, de santons peints à la main par la maman de Véronique. Ceux-ci représentaient chaque année un peintre différent. C'est ainsi que  les exposants ont une collection unique de ces santons. La dixième exposition fut marquée par la confection d'un santon plus grand que les autres. 

Le vernissage, connaissait chaque année une grosse affluence.

On se pressait de tout le département avec de nombreux élus, c'était un gage de qualité ! 

Quelques ateliers de peinture se sont créés dans les Foyers, des stages ont été organisés à Nucourt, Brignancourt, Ambleville pendant plusieurs années. Certaines écoles ont été sensibilisées et ont inclus dans leur projet pédagogique des ateliers artistiques, quelquefois animés par un professionnel.

Ce salon a permis de développer des talents, d'en découvrir, et en même temps d'enrichir les savoirs en apportant des éléments concrets sur l'histoire de l'art, les couleurs, les jeux de lumière, des techniques  diverses et la créativité dans l'imaginaire.

 

Aujourd'hui cet héritage est mis en valeur sur le site de la Fédération Départementale afin d'encourager à poursuivre dans cette voie de  diffusion culturelle et la valorisation du patrimoine.

Merci à nos aînés qui nous ont montré la voie.  

Peinture extérieur

j'accède à la galerie,

                  clic ici !!

...ils nous ont écrits !!

Vagabondage artistique